Actualités de Tapages

Découvrez la programmation de janvier à avril 2020

Le bulletin d’adhésion de septembre 2019 à septembre 2020 est à télécharger ici.

Lundi 27 Janvier 2020 – 20h – Dieu existe, son nom est Petrunya

DIEU EXISTE, SON NOM EST PETRUNYA

Film de Teona Strugar Mitevska – Macédoine, 2019 – VOSTF -100′

dieu-existe_0A Stip, petite ville de Macédoine, tous les ans au mois de Janvier, le prêtre de la paroisse lance une croix de bois dans la rivière et des centaines d’hommes plongent pour l’attraper. Bonheur et prospérité sont assurés à celui qui y parvient.
Ce jour-là, Petrunya se jette à l’eau sur un coup de tête et s’empare de la croix avant tout le monde.
Ses concurrents sont furieux qu’une femme ait osé participer à ce rituel. La guerre est déclarée mais Petrunya tient bon : elle a gagné sa croix, elle ne la rendra pas.

Présenté en compétition à Berlin, tiré d’une histoire vraie, ce film venu de Macédoine du nord raconte avec intelligence le combat d’une jeune femme confrontée aux relents traditionalistes et misogynes d’une société patriarcale.(Les fiches du Cinéma)

Jeudi 23 Janvier 2020 – 20h – Ceux qui travaillent

CEUX QUI TRAVAILLENT

Film d’Antoine Russbach – Suisse, Belgique, 2019 – 102′

d15fd33cbda6969a12151b692f02da9ebae2a69e

Cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Frank consacre sa vie au travail. Alors qu’il doit faire face à une situation de crise à bord d’un cargo, Frank, prend  seul et dans l’urgence , une décision qui lui coûte son poste. Profondément ébranlé, trahi par un système auquel il a tout donné, le voilà contraint de remettre toute sa vie en question.

D’une mise en scène précise et maîtrisée, le réalisateur genevois vise extrêmement juste dans sa manière de dénoncer sans manichéisme la réalité sociale : les effets délétères du libéralisme.(Dernières Nouvelles d’Alsace)

 

 

Lundi 20 Janvier 2020 – 20h – Gloria Mundi

GLORIA MUNDI

Film de Robert Guédiguian – France, 2019 – 107′

20468247 Daniel sort de prison où il était incarcéré depuis de longues années et retourne à Marseille. Sylvie, son ex-femme, l’a prévenu qu’il était grand-père : leur fille Mathilda vient de donner naissance à une petite Gloria.
Le temps a passé, chacun a fait ou refait sa vie… En venant à la rencontre du bébé, Daniel découvre une famille recomposée qui lutte par tous les moyens pour rester debout. Quand un coup du sort fait voler en éclat ce fragile équilibre, Daniel, qui n’a plus rien à perdre, va tout tenter pour les aider.

Tout ce qui constitue la veine mélancolique du cinéma de Robert Guédiguian – une manière bien à lui de conférer à ses drames sociaux une dimension mélodramatique, parfois teintée de film noir -, est porté dans Gloria Mundi à un degré bouleversant. (Libération)

 

 

Mardi 14 Janvier 2020 – 20h- Working Woman

WORKING WOMAN

Film de Michal Aviad – Israël, 2019 -92′ – VOSTF

Working-Woman1

Orna travaille dur afin de subvenir aux besoins de sa famille. Brillante, elle est rapidement promue par son patron, un grand chef d’entreprise. Les sollicitations de ce dernier deviennent de plus en plus intrusives et déplacées. Orna prend sur elle et garde le silence pour ne pas inquiéter son mari. Jusqu’au jour où elle ne peut plus supporter la situation. Elle décide alors de changer les choses.

Ce drame oppressant sur le harcèlement sexuel au travail […] nous fait sentir à chaque minute le souffle prédateur sur la nuque de l’héroïne. pour sa famille, pour elle et pour sa dignité.(Biba)

 

 

 

 

Lundi 13 Janvier 2020 – 20h -Roubaix, une lumière

ROUBAIX, UNE LUMIÈRE

Film d’Arnaud Despléchin – France, 2019 – 119′

index

À Roubaix, un soir de Noël, Daoud le chef de la police locale et Louis, fraîchement diplômé, font face au meurtre d’une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques, amantes…

Nimbé de la lumière de son titre, le film est bouleversant d’humanité, reposant en grande partie sur la faculté d’incarnation de ses acteurs, et notamment du tandem formé par Léa Seydoux et Sara Forestier.(La Croix)

 

 

Lundi 6 Janvier 2020 – 20h – Papicha

PAPICHA

Film de Mounia Meddour -Algérie France, 2019 – 105′

 

imagesAlger, années 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la Cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux  » papichas « , jolies jeunes filles algéroises. La situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader. Refusant cette fatalité, Nedjma décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.

Brillamment mis en scène et enchaînant les séquences fortes, le film est à la fois bouleversant et indispensable, servi par deux révélations, les jeunes Lyna Khoudri et Shirine Boutella, impressionnantes en papicha insoumises.(L’Express)